Puissance Métal, Métal Féminin, Heavy, Black et Death Métal

Holyhell : interview de Francisco Palomo, claviériste

Par • 27 Oct, 2009 • Catégorie: Interviews

rencontre avec un des membres de ce fabuleux groupe

belle première interview publiée ici avec Francisco Palomo, claviériste du groupe Holyhell à l’occasion de la sortie du premier album « holyhell »en vente depuis le 14 août. Entretien téléphonique réalisé le 7 octobre 2009 lors d’une journée promo organisée du coté de Paris.

palomo

Alors Francisco, comment ça va, heureux d’être en France ?Oui très content, c’est la deuxième fois que je viens en France, la première c’était à Clisson en juin dernier pour le hellfest,Paris est vraiment une très belle ville.

Content de pouvoir parler avec toi du nouvel album, le premier véritable après le EP paru en 2007, première question (un peu basique), pourquoi avoir choisi un tel nom pour cet opus ?
C’était important pour nous quenotre premier album s’appelle ainsi car les compositions de celui ci ont été écrites dans ce sens, c’est le concept de notre musique et de nos paroles avec un beau niveau dans l’enregistrement. On voulait que le résultat sonne « holyhell ».

Qu’est ce que le son « holyhell », tu parles d’un concept, est ce un concept articulé autour d’un univers épique à la « heroic fantasy » , es tu d’accord avec cette idée que j’ai de votre musique ?
Bien sûr que nous avons pris quelques influences dans ce genre mais aussi d’un point de vue philosophique de la vie dite normale.Celle ci repose sur 2 principes opposés : le bien et le mal avec l’enfer.

Justement tu as participé à l’écriture de quelques titres de ce nouvel album, autre question, te sens tu dans la peau du leader d’Holyhell ?
J’ ai composé la plupart des musiques mais les textes viennent de Maria Breon la chanteuse et c’était important dans le fonctionnement du groupe.Maria a pris sa part de responsabilité dans le choix des paroles et une certaine liberté, c’est une implication à part qui l’a encore plus inscrite dans l’écriture afin que se dégage un résultat authentique grâce à son ressenti intérieur, c’est plus facile quand on est inspiré.

Et pour toi , comment venait l’inspiration pour une nouvelle mélodie ?
Le procédé d’écriture varie d’un album à l’autre.Le plus important est d’avoir une bonne base mélodique avant de faire les arrangements et c’est ainsi que peut plaire notre musique au plus grand nombre.

Et justement comment avez vous composé ces titres ?en combien de temps ?
C’est un procédé particulier pour cet album car le groupe est né en 2005.Nous n’avions rien, nous sommes partis d’une feuille blanche. Nous avons commencé à composer tous ensemble quand nou étions sur les routes juste avant la sortie du EP en 2007.
Ça peut paraître long entre ces 2 années, entre « apocalypse » et « holyhell »mais nous avons pris notre temps, nous ne voulions pas d’un truc bâclé qui soit mauvais.Et nous écrivions durant notre temps libre, nous voulions de la qualité.

Dans le livret de l’album, on peut apprendre que celui ci a été enregistré au Hell studio, peux tu m’en dire plus ?
Il appartient à Joey De Maio, on a vraiment de la chance de l’avoir à nos côtés comme producteur, on avait une quasi disponibilité totale du studio sans limite pour enregistrer, quelle chance !

Pas de pression, donc ?
Exactement, pas de pression, Joey est un perfectionniste, un grand producteur tolérant qui respectait notre concept, notre façon de créer le son « holyhell » pour notre premier cd.
Ça restera une grande expérience, un bon apprentissage.

Justement Joey a également participé à l’écriture de certains titres ?est ce votre choix ou le sien ?Les quelques textes composés par Joey sont ceux de l’époque 2005 quand nous débutions et que nous n’avions rien composé.Il nous les avait gentiment proposé et vu que certains sont fabuleux nous les avons gardé.Nous sommes un nouveau groupe très ouvert et quand en face de nous se présentent de telles offres , nous prenons mais nous gardons le choix de la ligne directrice dans l’écriture de nos textes.

Et pour le choix d’être signés sur son label (magic circle music) comment cela s’est il déroulé ?
Il a su nous faire confiance, nous donner notre chance , croire en notre musique, en notre groupe. Nous étions très flattés de cela et l’avoir comme producteur, quelle belle opportunité, nous avons signé sans hésiter.

Et pour l’artwork de l’album, un visuel très noir,est ce « le black album » made in Holyhell ?
Ah ah ah (rires) on me l’a déjà dit ça ! Nous voulions un truc simple, minimaliste pas trop tape à l’œil comme certaines pochettes dans le genre symphoniques qui peuvent exister.Nous voulions que notre nom ressorte distinctement et garder un peu de mystère façon boite de Pandore. A l’intérieur, il y a un livret nettement plus en couleur avec un univers épique mais mystérieux.

Tu parlais des pochettes des autres groupes du genre, quelles sont tes influences ?Rhapsody of Fire par exemple ?
Oui ce groupe en fait partie mais pas seulement.Nous adorans Black Sabbath mais pour notre chanteuse Maria, elle est fan d’une autre Maria , Maria Callas. Sinon, nous aimons Nightwish, le métal symphonique contemporain. Certains voudraient nous mettre en concurrence avec ces groupes mais de notre côté, ce n’est pas ce que nous souhaitons, nous avans tant de respect pour de tels groupes !

N’est ce pas dur pour vous d’être connus grâce au soutien du leader de Manowar , vous êtes un peu ses protégés ?
Comme je te l’ai dit , nous sommes flattés que Joey soit notre producteur mais Holyhell a tellement un son spécifique, une telle énergie sur scène quele public va s’aparcevoir que nous nous débrouillons sans lui.Nous faisons nos preuves sur scène et c’est ce qui compte pour nous, ça nous motive énormément pour faire encore plus de scène.Le plus imprtant : être honnêtes envers notre public.

Quelles sont vos attentes avec cet album ? conquérir l’ Europe ou être connus chez vous aux Etats Unis ?
L’album est sorti il y a presque 2 mois et nous n’avons eu que des bons retours surtout en Allemagne, Autriche et Suisse , là bas l’album est très bien classé dans les charts. Pour la France, nous avans été très bien accueillis au Hellfest en juin dernier .Cet album semble vraiment apprécié et va certainement nous donner l’occasion de revenir en Europe pour faire du live.

Votre musique sera certainement appréciée au Japon, le métal symphonique y est aimé là bas ?
Oui , certainement, notre management bosse actuellement sur un projet de tournée mondiale, on ira certainement là bas.L‘ Europe est prévue pour 2010 et le futur d’Holyhell c’est de faire une dernière tournée mondiale en première partie de Manowar et seulement après celle ci nous partirons seuls en tête d’affiche, notamment en Asie et en Amérique du sud

Et une tournée française en particulier ?
Nous y travaillons, nous voudrions tant revenir, patience pour 2010.

Et allez vous sortir une vidéo ou un single ?
C’est la prochaine étape, la maison de disque bosse dans ce sens.

Avec quel titre ? quel est ton préféré « mephisto » (une instrumentale au clavier qu’il a composée) ?
Ah ah ah (rires) bien sûr que je l’aime celui ci mais pas seulement c’est dur d’en choisir qu’une ! Et toi Pierre lequel préfères tu ?
Tout l’album est bon, mais mes préférés sont « wings of light » et « gates of hell »
C’est en effet 2 bons choix mais touten restant modeste , je trouve que l’album dans son emsemble est très bon.

C’est le cas Francisco mais je dois dire pour finir cet entretien que vous avez mis la barre haut pour un premier album ?
Merci mais nous verrons bien pour le prochain, nous sommes confiants !

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire