Puissance Métal, Métal Féminin, Heavy, Black et Death Métal

Amon Sethis : « part1 : the prophecy»

Par • 6 Jan, 2012 • Catégorie: Chroniques

Amon Sethis : « part1 : the prophecy»

date de sortie : 19/03/2011

 label : brennus
 
Origine: France

 Genre : dark/progressif

track listing :  
 
1.journey to ancient egypt
2.pyramidion
3.chosen by Re
4.Amonsethis
5.Land of slaves
6.the wait
7.servants of Seth
8.isis the breath of life
9.universal harmony
10.horus
11.pyramid’s book
12.the prophecy

 

Année 2011 après J.C, le printemps et le mois de mars sont  là et  le premier volet de la prophétie d’ Amon Sethis se dévoile à la France (et au reste de la terre).

Pour garder les pieds sur notre planète , et avant d’aller plus loin dans l’exploration de cet album, précisons qu’ Amon Sethis est une formation française (iséroise) et qui a décidé de s’interesser à la culture egyptienne et ses légendes.

Amon Sethis, plus qu’une prophétie, c’est une porte qui s’ouvre , non pas sur les étoiles, mais sur la mythologie égyptienne.

Une porte qui mènera l’auditeur vers 11 chemins à suivre, tous  plus divers les uns des autres et qui réunit quelques invités au casting de cette saga :

Emmanuelson  est Amonsethis
Ma Sarah est Isis the Breath Of Life
Mejri Sofian est Tenemrâ (le grand prêtre)
Mick est «les voix de Seth»
Bevilacqua est Kâ of Mérenré
Julien est le narrateur et Ateravis

A la manière d’une bonne serie de science fiction, l’album commence par une très belle intro (journey to ancient egypt ) suivie de ce qui pourrait être le single en puissance de l’album (pyramidion).

C’est d’ailleurs ce titre que le groupe avait décidé de mettre en avant lors de la promo de l’album avec le promo clip suivant , souvenez vous :

Ce titre vous a plu, avant d’en entendre plus, petite pause instrumentale (enfin presque…) avec le troisième titre (chosen by Re) de 2 minutes.

Un intermède idéal pour lancer «amonsethis» (titre de la piste 4), un morceau avec un chant plus violent que ce qui a été proposé jusqu’alors et qui comporte un changement de rythme et de style de chant.

Plus offensif que le suivant (land of slaves), et ses sonorités egyptiennes qu’on associerait volontiers aux déserts arides de l’orient. Un voyage de six minutes qui nous conduira vers un détour progressif et bien paisible (the wait).

Un aspect qu’on retrouve accompagné avec plus de volence dans la voix sur le septième titre (servants of Seth). La violence, laissons la de côté pour entendre la déesse Isis (isis the breathe of life), superbe prestation ralisée par Ma Sarah et dont on laisserait bien envouter plus longuement par sa délicieuse voix.

De l’enchantement, il en reste en réserve avec le subtil «universal harmony», assez court mais reposant pour poursuivre le chemin et pour ensuite  se laisser tenter par le très alambiqué et divin «Horus» et ainsi  se laisser prendre aux piège  par le dieu faucon.

Cinq minutes d ‘un combat poursuivi par un des titres les plus courts de ce premier chapitre (pyramid’s book),  court mais ultra efficace dans la rythmique.

Du rythme, il y en restera pour le morceau de clotûre (the prophecy) , le morceau fleuve de l’album, près de 9 minutes dans lesquelles figurent l’essentiel de la recette d’  Amon Sethis, tout ce que le groupe a su faire et montrer dans les 10 premiers titres, on le retrouve, passage instrumentale, chant clair, narration, growls, passages progressifs et plus sombres, un bon condensé pour achever ce premier volet d’une trilogie annoncée par les Rhonalpins.

En résumé, un des bons albums de 2011 coté scène française (dans le best-of radio ces derniers temps d’ailleurs) que j’ai pris plaisir à (faire) découvrir au fil des semaines en radio ou via ce blog., on a hâte de découvrir la suite de la dynastie, une trilogie est lancée…

D’autant plus que 2 nouveaux musiciens « vikings » talentueux venus de Weirdland ont rejoint l’aventure Amon Sethis en cours d’année, une nouvelle ère commence, longue vie aux pharaons.

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire