Puissance Métal, Métal Féminin, Heavy, Black et Death Métal

Iron Maiden: « The final frontier

Par • 16 Août, 2010 • Catégorie: Chroniques

Iron Maiden: « The final frontier»

Date de sortie : 16 août 2010

Label : EMI

Genre : heavy ?

Origine : Angleterre

Tracklisting

01. Satellite 15….The Final Frontier (8:40),
02. El Dorado (6:49),
03. Mother Of Mercy (5:20),
04. Coming Home (5:52),
05. The Alchemist (4:29),
06. Isle Of Avalon (9:06),
07. Starblind (7:48),
08. The Talisman (9:03),
09. The Man Who Would Be King (8:28),
10. When The Wild Wind Blows (10:59)

En bref :

Un premier single « eldorado » mi figue, mi raisin dévoilé en juin, le clip du morceau d’ouverture révélé à la mi juillet et qui sentait bon la science fiction, il ne m’en fallait pas plus pour m’attendre au pire  après le calamiteux « a matter of life and death ».

Et bien non, après quelques écoutes,je peux presque ranger mes craintes au placard et profiter ainsi de ces dix nouveaux titres proposés.

Un album de 10 titres pour 76 minutes.

Long ? ça dépend des morceaux

Un premier titre ( Satellite..) qui a vraiment du mal à faire démarrer la fusée qui décolle au bout de 4 minutes 30, on aurait pu s’en passer.

Pour le suivant, « eldorado », c’est du connu maintenant, je m’y suis fait, on reste dans le morceau passif.

Puis, un titre avoisinant les 5 minutes avec « mother of mercy » qui démarre tel un « no more lies » mais qui reste dans la continuité du début , on s’attend à une explosion, on aura juste droit à un bon refrain

« coming home », non il n’est pas encore temps de rentrer à la maison mais de profiter de cette très belle ballade à la « face in the sand » sur l’album « dance of death »

Pour « the alchemist », pas le temps de s’ennuyer, voilà un morceau qui démarre avec un bon riff, un bon couplet, un bon refrain et un bon solo : le potentiel prochain single de l’album.

Ensuite direction l’ « isle of avalon» qui reste dans la continuité de ce qu’on avait pu entendre sur « a matter of life and death », un morceau qui va crescendo. Un bon titre épique.

« starblind »,  sans doute un des titres les plus tristes de l’album et transcendé par la voix d’un Dickinson qui alterne grave et aigu.

Le suivant « the talisman », un titre magique et qui devrait porter bonheur au groupe, je lui souhaite, mon morceau favori sur cette nouvelle galette : guitare acoustique et une super intro de 2 min 20 avant que ça pète vraiment , énorme ! Bruce au sommet de sa forme.

Difficile de s’attendre à  mieux avec « the man who would be king », le titre suivant qui démarre tranquillement là encore avec un changement de rythme en plein milieu, surprenant et pas indispensable. Un titre qui aurait pu faire office de face b ou de  fin d’album.

C ‘était sans compter sur le dernier titre « when the wild winds blow » : une des perles de l’album.

Bien qu’il soit le titre le plus long, pas le temps de s’ennuyer au cours de la dizaine de minutes.

Un très beau conte pour clotûrer un opus qui aurait pu  rester moyen sans la présence du ou d’un des meilleurs chanteurs du circuit actuel.

Up the irons !  Up Dickinson !

Disponible en plusieurs formats :

 

 

Avis aux collectionneurs !

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

5 Réponses »

  1. D’accord avec toi Pierre, je pense que c’est un trés bon IM qui, à mon avis, et cela n’engage que moi, surpasse les productions depuis le retour de Bruce. Il est certain qu’à la première écoute, il peut être désemparant pour qui n’a pas l’esprit ouvert ! Mais que devait faire IM, évoluer ou mourir…? Quel aurait été l’intérêt de refaire un Piece of Mind ??? J’ai 45 balais, et je suis fan de la première heure , j’apprécie au plus haut point cet album dans son ensemble. J’ai pu lire des commentaires négatifs sur la pochette….je pense qu’elle revient aux sources en montrant un Eddie hideux au possible…bien loin de l’horreur du dernier…(Mon gamin de neuf ans aurait fait mieux…j’éxagère à peine). En plus, pour une fois, IM nous sort un clip digne de ce nom bourré de références cinématographiques…faut s’amuser à les chercher, c’est trop drôle !
    Enfin… que du bonheur…UP THE IRONS !!! En espérant que comme certaines rumeur le laisse entendre, ce ,ne sera pas le dernier !!!
    PS : Put…qu’est ce qu’il chante bien le père Bruce !!! C’est sûrement l’air des hautes sphères avionesques !!!

  2. et ben visiblement les avis on l’air positifs,en tout cas pas pour moi,j’avais trouvé que a « matter of life and death » etait le pire maiden avec dickinson au chant , c’etait avant d’ecouter the final frontier.j’avais trouvé le premier single el dorado relativement mauvais et malheureusement tout l’album est dans la meme veine excepté la chanson when the wild wind blows.par contre le chant de bruce a retrouvé des couleurs par rapport a l’album precedent.peut etre qu’apres plusieurs ecoute j’arriverai a accrocher a l’album mais c’est pas gagné.mais par pitié arreté de dire que maiden « evolue » ou se « renouvelle » c’etait le cas jusqu’a dance of death avec par exemple  » journey man’s day » leur premiere ballade acoustique ou « paschendale » qui etait vraiment different de ce que maiden avait l’habitude de faire.depuis deux albums ils n’evoluent plus ,ils regressent.

  3. Je ne suis pas fan de « a matter of life and death » et j’avoue que j’ai agréablement été surpris sur l’ensemble de ce nouveau

    En même temps, je m’attendais à tellement pire avec le premier single et qu’elle ne fut pas la bonne surprise avec the talisman, starblind et when the wild wind blows

    Dickinson est vraiment la valeur ajoutée, quelle voix ! y a t il un pilote sur la « maiden airlines »? plus qu’un pilote, un putain de commandant de bord!

    ayant boycotté les 2 dernieres tournées jubilés (les 20ans de somewhere in time », j’en passe et des meilleures, j’espère me rattraper dans le futur au vu des dernières setlistes teintées de « brave new world » songs , un de mes albums cultes de la decennie., 5 ans que je n’ai pas eu ma dose, ça manque un peu…

  4. Entièrement d accord avec Pierre pour les morceaux probablement culte a l avenir meme si l album entier est vraiment bon.
    Pas le meilleur mais loin d etre le pire.
    Bruce est et sera le meilleur chanteur chanteur de heavy en ce bas monde.
    Vivement la tournée
    Up the Irons!!!!!!!!!!!!

  5. bonjour, bien personnellement , je trouve cette album bon….mais pas aussi bon que (a matter of life and death) certe il ya des titres exellents (mais si peu) tel que coming home, isle of avalon, starblind, the talisman et bien sur when the wild whin blows
    le reste est plus anectodique si je puis dire, un titre comme the alchimiste c’est de la rigolade, trop court trop repetitif, attention je ne dit pas qu’il est mauvais mais trop juste
    le single eldorado a la premiere ecoute je me suis dit (on dirais du Bruce Dickinson), j’etait tres surpris au depart, mais ce morceau ne ma jamais scotché.
    Mother of mercy a part le refrain, c’est vrai le reste?……..Ce qui m’a le plus decu sur cette album, c’est le titre The men who wond be a king, parce que Dave murray et Steeve m’avait habituer a beaucoup mieux tel que (the reincarnation of benjamin breeg ou un titre tel que age of innocent) ce neuvieme titre est tres mal construit pour ma part malgré un léger renouveau en plein milieu du titre bref un bon album, bruce au mieu de sa forme mais cette album ne sera jamais a la hauteur, d’un brave new world, d’un a matter of life and death ou encore De The album, seventh son of a seventh son.

    sinon a part ca Up the Irons

Laisser un Commentaire